FR / EN / PO

Une forêt multifonctionnelle

Comme toute forêt de montagne, la forêt de Bagnes assume de nombreuses fonctions, souvent vitales pour la population locale.

La fonction protectrice

Très tôt, les habitants de notre vallée ont compris l'importance de la forêt en tant qu'élément de protection contre les chutes de pierres et les avalanches. 50 % de la surface forestière bagnarde est constituée de peuplements protégeant directement des infrastructures et des zones habitées. Sans ces surfaces boisées, plusieurs villages et voies de communication auraient sans doute soufferts lors des fortes chutes de neige de février 1999.

La forêt joue également un rôle capital dans le régime des eaux. L'eau s'infiltre lentement dans un terrain meuble où elle est mise en réserve; de là, elle alimentera les sources et les nappes souterraines indispensables à notre existence. La forêt protège le sol de l'érosion. De plus, elle freine les vents qui, sans elle, balayeraient de vastes étendues, asséchant le terrain et entraînant au loin un humus fertile. La forêt offre également une protection contre le bruit.


La fonction d'accueil : récréation et tourisme

C'est une fonction qui gagne en importance : il y a de plus en plus d'utilisateurs de la forêt pour les loisirs. Les forêts de récréation sont celles qui disposent d'infrastructures touristiques telles que sentiers pédestres, bancs, parcours vita, camping, sentiers suspendus, abris de pique-nique, etc, ainsi que celles qui se trouvent aux abords de Verbier.


La fonction nature et paysagère

La forêt structure le paysage tant qu'elle ne l'envahit pas et la diversité des essences le colore. Elle constitue également un espace vital, refuge et préservé pour (en Valais) :

  • 100 oiseaux sur 146;
  • 60 mammifères sur 68;
  • 341 végéraux sur 1964.


La fonction de production

La forêt fournit du bois, matériau indigène et renouvelable, utilisé pour la construction et le chauffage. Selon le plan forestier régional, les forêts de Bagnes ont une possibilité de coupe de 6'000 m3 par année. L'exploitation annuelle moyenne n'est cependant que 4'225 m3/an. En raison des limites financières des autorités de subventionnement (Canton et Confédération) et des coûts très élevés de l'exploitation en montagne, il n'est pas possible de contenir l'accroissement du volume sur pied de nos forêts. Cette matière première renouvelable est donc largement sous-exploitée.

Les forêts publiques

Le Service forestier est chargé de la gestion des forêts publiques appartenant à la Bourgeoisie de Bagnes, soit :

  • 2'638 ha sur la Commune de Bagnes
  • 88 ha sur la Commune de Riddes (Etablons)
  • 38 ha sur la Commune de Saxon (Boveresse et La Taïloz)



Ces forêts représentent une possibilité de coupe annuelle de 6'000 m3. L'exploitation annuelle moyenne est cependant réduite à 4'225 m3 en raison des limites financières des autorités de subventionnement (Canton et Confédération). La distribution des essences est la suivante :

  1. Epicéa : 57 %
  2. Aulnaie : 30 %
  3. Feuillus divers : 5 %
  4. Mélèze : 4 %
  5. Sapin : 3 %
  6. Pin : 2 %
  7. Arolle : 2 %
 

Galerie

© Design: www.laligne.ch / Production: www.axianet.ch